Stade Raymond Kopa Angers

Angers, une saison déjà réussie

Pour sa quatrième saison consécutive dans l’élite du football français, le Sporting Club de l’Ouest d’Angers est encore en train de réaliser une superbe performance puisque, même si rien n’est mathématiquement encore acquis, il est déjà certain qu’Angers se maintiendra à la fin de la saison et continuera ainsi son beau parcours et sa pérennisation en Ligue 1. Il faut remonter aux années 1970 à 1975 pour trouver trace du club angevin dans la première division française durant 5 années consécutives.

Plus de souci à se faire, plus rien à espérer

Alors que 3 clubs, Caen, Guingamp et Dijon, sont en grande difficulté en championnat avec respectivement seulement 23, 22 et 21 points après 30 matchs chacun, et que d’autres clubs, comme Toulouse, Nantes, Monaco et Amiens, vont encore devoir aller chercher au moins 2 ou 3 victoires d’ici à la fin de saison pour ne pas avoir la mauvaise surprise de voir un de ces trois derniers les rattraper, Angers, lui, avec 37 points au compteur, et avec donc 14 point d’avance sur la dix-huitième place, n’a plus aucun souci à se faire jusqu’au mois de Mai et va pouvoir jouer dans le seul but de se faire plaisir.

À l’inverse de Reims, qui réalise une saison encore plus exceptionnelle que le SCO, les joueurs de Stéphane Moulin ne peuvent toutefois pas espérer une fin de saison en apothéose qui enverrait le club en Europe, car la cinquième place synonyme de Ligue Europa est bien trop loin. Les huit dernières journées ne seront d’aucun enjeu sportif pour le club, et le risque de voir les joueurs se relâcher et perdre des matches qu’ils auraient gagnés en début de saison existe. Cependant, l’intérêt réside plus dans le côté financier, puisqu’une meilleure place au classement en fin de saison signifie un plus gros budget pour préparer l’année prochaine.

Encore des matchs à jouer

Ligue 1 Conforama

Angers, un habitué de la Ligue 1 désormais

Mais il devrait quand même il y avoir encore un peu d’excitation dans ces dernières semaines car de nombreuses belles affiches attendent les joueurs d’Angers. Alors que le prochain match verra le SCO recevoir Rennes, auteur d’une belle saison en Europe et en Coupe de France, une partie que les spécialistes de la Ligue 1 estiment pourtant qu’Angers peut remporter, d’autres adversaires de prestige attendent encore le SCO. Lors des dernières journées, ils affronteront tout simplement les 3 premiers du classement général, à savoir Paris, Lille et Lyon. Il y en aura en prime, pour finir la saison en beauté, une réception de l’AS Saint-Etienne, le quatrième du championnat qui se battra jusqu’à la fin pour garder cette place devant Marseille et Reims.

Oui pour le championnat, non pour les coupes

Le sport à Angers est une chose importante pour tout le monde, et son club de foot aura montré l’exemple en faisant preuve d’une jolie régularité, logique au vu du fait que l’équipe est entraînée par Stéphane Moulin depuis 2011, ce qui en fait le plus ancien entraîneur des cinq grands championnats européens à être resté en poste dans le même club depuis la retraite d’Arsène Wenger, juste devant Diego Simeone, arrivé à l’Atletico de Madrid en décembre 2011 contre juin 2011 pour Moulin à Angers. 

Elle avait tout de même débuté par 3 défaites initiales qui n’auguraient rien de bon, mais ils n’auront ensuite perdu que 6 des 27 rencontres suivantes. Avec 13 matches nul à son actif, elle est la spécialiste du genre en Ligue 1, à égalité avec Reims, ce qui prouve que c’est une équipe difficile à battre pour tout le monde. D’ailleurs, seuls Paris et Nîmes ont réussi à battre le SCO par plus d’un but d’écart.

Si cette saison en championnat aura donc été une réussite générale, le point noir de la saison du SCO aura été ses deux parcours en coupes nationales qui se seront arrêtés dès le premier match. Ils ont d’abord perdu face à Guingamp, futur finaliste, en 16ème de finale de la Coupe de la Ligue et aux tirs aux buts avant de, plus humiliant, se faire sortir par le club amateur de Viry-Châtillon en 32ème de finale de la Coupe de France. Finaliste de la Coupe de France en 2017, Angers aura raté son coup cette année. Mais à choisir entre un bon parcours en Coupe et une lutte pour le maintien incertaine et angoissante ou cette fin de saison, certes sans grande saveur, mais paisible, tout supporter angevin choisira ce calme relatif au stress d’un retour aux affres de la Ligue 2.

Crédits photo de la première photo :  Photo par AURELXV3PRO/CC BY-SA 4.0

Crédits photo de la seconde photo : Photo par Liga de Ftbol Profesional/CC0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>