mail-pano-2

Il n’y a que le Mail qui m’aille !

Le jardin du Mail… Vivement l’été et les fleurs !

vue-mail-dessin-copyAu beau milieu du milieu d’Angers, il y a :
les jardins publics. Chaque année, 400 000 fleurs sont plantées et notre jolie ville a obtenu le label  » Ville Fleurie  » à quatre fleurs (oui c’est le maximum ! ).
Le parc le plus fleuri est sans doute le jardin du Mail, face à la mairie.

Ce dernier doit son nom au jeu de mail (un ancien sport qui s’apparante un peu au golf, si j’ai bien compris). Tracé à la française et planté sur les conseils du botaniste André Leroy, ce grand parc deviendra au fil du temps un lieu de repos où étaient joués régulièrement quelques concerts de fanfares militaires puis d’orchestres symphoniques.

Le Jardin du mail à Angers en 10 points

(voir sur le dessin ci-contre pour ceux qui n’auraient pas compris)

1 – Dès l’entrée par l’avenue Jeanne d’Arc, on se trouve au dos d’une Venus de Mathurin Moreau en fonte du Val d’Osne.

Mail-0342
2 – Allée fétiche des boulistes.
3 – Le Petit manège, il tourne depuis bien longtemps… Personne dans mon entourage n’a su me dire depuis combien de temps il tourne… (Non les enfants ne sont pas toujours les mêmes… Pauvres gamins…)

4 – Le Café du Mail : Ce café appelé autrefois  « le pavillon de gâteau » puis « pavillon des glaces » enfin « café-glacier », existe depuis 1880… Hmmm Bonne adresse
Mail-0315
5 – Fontaine surmontée de sculpture de Bronze, donnée en 1888
6 – Jeux pour enfants
7 – Venus à la pomme, une autre statue (oui il y en a beaucoup)
8 – Quatre Lions sculptés, installés en 1892. Ils ont été sauvés par … L’occupation allemande (oui c’est vrai, à l’époque s’ils n’avaient pas été là ils auraient été remplacés).

Mail-0256

Mail-0353Mail-0293

9 – LE KIOSQUE : De loin l’objet du mail qui contient le plus d’histoire : « Il n’est pas possible de continuer d’une manière convenable les concerts du jardin du Mail si on ne termine pas le kiosque comme il avait été convenu dans le principe. L’orchestre devait être fermé sur le derrière par des panneaux pour renvoyer le son en avant et en même temps pour garantir des coups de vent comme nous en avons eus dernièrement qui au milieu de l’exécution d’un morceau enlève toute la musique de dessus les pupitres (…). Il serait urgent aussi de fermer le kiosque les jours où il n’y a pas de concert, car il y a quelques jours un triangle m’a été pris (oh ! c’est ignoble). On m’a aussi enlevé toutes les balles de plomb suspendues aux pupitres… » Archive municipale 1 O 117 – le 10 juin 1859 1 mois après l’ouverture du jardin du mail

Au tout début en bois puis reconstruit en mai 1877, le conseil municipal avait décidé de ne pas regarder à la dépense :
16 121 Fr, c’est ce qu’il aura coûté (à l’époque, ce qui est considérable). La municipalité avait compté le garder durant 20 ans tout au plus… 120 ans plus tard, notre kiosque est toujours présent…

10 – LA FONTAINE
Installée en 1855, « En cas d’ennui, il restait encore aux enfants à admirer les poissons rouges du bassin de la fontaine. Quand on eut liquidé le cygne qui coûtait trop cher – il faut dire qu’on lui donnait du pain « de première qualité » !, puis les canards qui salissaient l’eau avec leurs déjections et fouissaient les pelouses, l’idée vint de les remplacer dans le bassin par des poissons rouges. » Archive municipale 1 O 115

Un article chargé en histoire mais qui je l’espère vous aura plu…

A bientôt …

Mail-0251

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>